L’art de tenir un journal intime

Ultime mascotte du mouvement slowlife, le diarist est partout, et pour cause, tenir un journal est devenu branché et surtout bénéfique pour la santé.
Meilleure connaissance de soi, exutoire sans crainte de jugements, moment de tranquillité et de relaxation, les innombrables vertus de cet exercice vieux comme le monde se rapprochent de la psychothérapie par nombres de ses aspects (positifs of course). Alors, laissez-vous tenter par ce geste délicieusement rétro et prenez place à bord de ce voyage intérieur qui recèle de bonnes surprises.

Pour bien démarrer, suivez le guide :

1/ Choisir un moment et un lieu qui vous correspondent :
La première étape clef dans ce cheminement quasi spirituel, c’est être à l’écoute de soi pour déterminer à quel moment l’exercice semble le plus aisé. Chrono-biologiquement, est-ce plutôt le matin avec un café ? Le soir, une fois les enfants couchés ? Ou à contrario en plein lunch break avec un bon sandwich pour s’évader du tumulte du bureau ? Chacun son heure (et son lieu), celle qui vous correspond est la bonne, ne cherchez plus.

2/ Choisir un support
Chaque support a ses avantages et ses inconvénients. Même si le charme d’un beau journal et d’un stylo opérera toujours, opter pour un carnet numérique permet de s’alléger tout en ayant toujours son journal de bord, à bord ☺… Le carnet numérique offre la possibilité d’accompagner son texte de photos, de vidéos voire de mémos vocaux et de corriger les fautes ni vu, ni connu (on ne sait jamais si vous deveniez célèbre et qu’on exhumait vos mémoires…)

3/Trouver un style ?
Plusieurs options s’offrent à vous. La première et la plus répandue, consiste à consigner ses pensées comme elles viennent, au jour le jour, sans prêter attention à la forme. Cependant, il existe une multitude d’autres façons d’écrire un journal. En voici quelques exemples qui peuvent vous aider à démarrer en encadrant votre pensée dans un registre précis.
Le carnet de voyage (parfait timing pour se lancer!), pour raconter les fous rires, les diners en amoureux, les visites au bout du monde, les paysages époustouflants, ou tout simplement vos premières vacances au camping etc…Imaginez-vous en reporter et explorez l’intime.

Le carnet de bébé pour coucher sur le papier ou votre tablette, votre première année avec bébé ! Des nuits blanches aux plus beaux souvenirs de votre vie, il y a matière à écrire pour graver les souvenirs dans le (marbre) numérique. La bonne idée ? Prendre une photo de votre enfant toutes les semaines pour illustrer le texte… Vous ne le regretterez pas !

Un journal de gratitude pour s’exercer à voir le bon et le bien dans chaque journée. Cet exercice relève du défi certains jours certes, mais promet de nombreux bienfaits sur le long terme. « Voir le verre à moitié plein » ouvre le chemin vers le bien être durable et peut radicalement modifier votre perception des choses…A essayer.

4/ Détendez-vous !
Ce carnet a vocation à n’être lu que par vous, alors écrivez, écrivez, écrivez sans retenue ni pudeur stylistique, il sera toujours temps de vous relire après. Ce qui prime dans cet exercice, c’est la spontanéité et la retranscription intacte de l’émotion ! Personne ne vous demande d’écrire comme Maupassant, en tous cas pour le moment…


Luce

Leave a Comment

Nous contacter

Une question ? Une suggestion ? Envoyez-nous un message ! Nous nous ferons un plaisir de vous répondre !